Foxtrot | Le petit robot sherbrookois, Foxtrot, peut déplacer une charge de vingt tonnes

Radio-Canada | Lire l’article original

 

La technologie derrière le robot Foxtrot est une invention d’étudiants en génie mécanique et électrique de l’Université de Sherbrooke. Deux d’entre eux ont rapidement lancé leur entreprise dans le but de commercialiser leur puissant robot, qui permet de déplacer des charges lourdes dans des espaces restreints.

 

Le président et cofondateur de Foxtrot Industriel, Charles-Éric Raymond, explique que Foxtrot est unique au monde. Ce petit robot téléguidé, d’une petite dimension de moins de 30 pouces de largeur par sept pouces de hauteur, peut déplacer jusqu’à vingt tonnes.

 

 

Prévenir les accidents du travail

 

Je peux tourner le robot sur lui-même si je suis dans un coin encombré. Dans un milieu industriel, dans le cadre de maintenance, où tu as des charges à déplacer ou à entretenir, il n’y avait jamais vraiment d’outil sécuritaire pour faire ce travail-là. Alors c’était souvent de l’improvisation et il y a eu beaucoup d’accidents graves associés à ça, affirme Charles-Éric Raymond.

 

Plusieurs entreprises sont intéressées à acquérir cette technologie pouvant permettre d’éviter des accidents du travail dans leurs établissements, selon Audrey-Ann Morin, cheffe de marque chez Foxtrot Industriel.

 

 Le robot nous permet d’être loin de la charge. Déjà on a vraiment vu la demande sur le marché. On a effectué déjà quelques ventes et l’entreprise a à peine un an. On s’attaque présentement au marché ontarien et éventuellement on veut s’attaquer au marché états-unien vu la demande, ajoute-t-elle.