Boréas Technologies décrétée «startup de l’année» aux Mercuriades

Bille-Anne Leduc | La Voix de l’Est

 

 

 

Boréas Technologies a remporté le prix «startup de l’année» lors du gala de la 40e édition du prestigieux concours Les Mercuriades, qui s’est tenu de façon virtuelle le 28 septembre.

 

La catégorie «Start-Up RBC Banque royale» récompense une entreprise ayant démontré «un grand potentiel d’innovation et une stratégie solide pour réussir sur le marché», indique Simon Chaput, fondateur et président-directeur général de Boréas Technologies.

 

«Je suis très content pour mon équipe. C’est une belle reconnaissance de notre travail. Ça fait plaisir d’être reconnu au niveau provincial parmi d’autres entreprises réputées. C’est une tape dans le dos qui nous encourage à faire évoluer la compagnie.»

 

Implantée à Bromont depuis trois ans, Boréas se spécialise dans les technologies des semi-conducteurs et de l’haptique (relative au toucher), qui «changent la façon qu’on interagit avec nos appareils, comme les téléphones, les ordinateurs et les automobiles», explique M. Chaput, qui a créé la technologie derrière la compagnie pendant ses études à l’Université Harvard.

 

 

Expansion croissante

 

Le concours d’affaires Les Mercuriades a été lancé en 1981 par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). Il souligne l’ambition, l’innovation, l’entrepreunariat et la performance des entreprises du Québec.

 

«On est en pleine expansion, chaque année on double le nombre d’employés. Notre technologie a beaucoup de potentiel. On a des projets à l’international, on veut développer de nouveaux marchés», lance le président de Boréas, qui compte notamment des clients en Asie et aux États-Unis.

 

À ce jour, la startup compte 28 employés.