Comment se préparer pour le financement de son entreprise?

Publié le 28 octobre 2020 dans S'informer

FacebookTwitterLinkedIn

Il ne faut pas se le cacher : en entrepreneuriat, l’un des éléments les plus importants pour permettre la croissance de l’entreprise et sa survie est le financement.

Il s’agit d’un enjeu crucial, surtout pour les entreprises technologiques, dont les coûts de développement du produit peuvent vite devenir considérablement plus élevés.

Se préparer au financement de l’entreprise devient alors essentiel pour améliorer les chances d’obtenir les capitaux nécessaires à la croissance de l’entreprise.

En effet, il serait utopique de croire que le côté exceptionnel de votre technologie à lui seul peut convaincre des investisseurs de s’impliquer dans votre projet.

Une préparation rigoureuse est donc de mise.

Pourquoi se préparer au financement de l’entreprise?

Pour amener les investisseurs à s’impliquer financièrement dans votre projet, vous devez être en mesure de leur fournir une image claire et détaillée de votre entreprise.

Cela passe par une foule de détails concernant votre produit, votre marché, vos projections financières, les risques associés, etc.

Les investisseurs doivent pouvoir comprendre l’ensemble des composantes du projet pour procéder à leur évaluation de l’opportunité.

De plus, ils procéderont systématiquement à une vérification diligente tant d’un point de vue commercial que juridique.

Sachant cela, vous gagnez à vous préparer en amont, bien avant d’entamer des discussions avec ces derniers, pour augmenter vos chances d’obtenir du financement de leur part.

Cette étape préliminaire est celle des préparatifs.

Vous jouez un rôle extrêmement important dans cette phase. 

Même si cette préparation peut parfois sembler longue et complexe, ne la négligez pas. Elle est très souvent déterminante du financement que vous obtiendrez.

Quoi considérer dans vos préparatifs?

D’abord, vous devez avoir une structure corporative bien définie.

Ensuite, ayez en main un plan d’affaires à court terme ET à long terme, et intégrez-y des projections de revenus, de croissance et de développement de produit et du marché de l’entreprise.

Ajoutez-y également des études de marché et un plan de commercialisation pour le marché cible. C’est très important.

Avoir plus qu’une idée de projet

De plus, pour obtenir le financement d’investisseurs, une simple idée de projet ne suffit pas.

Vous devez présenter un produit ou un service dont le développement a déjà été bien entamé, sans quoi, vous risquez de vous faire dire de revenir quand vous aurez quelque chose de plus concret à leur soumettre.

Il est également important de pouvoir démontrer le besoin auquel répond votre technologie dans le marché, et le potentiel de vente de votre produit à travers l’intérêt d’une clientèle, déjà à ce stade.

Cibler un bon marché

Pour améliorer vos chances d’obtenir du financement des investisseurs, vous devez bien identifier votre marché cible, et montrer que ce dernier est diversifié ou qu’il s’agit d’un marché niche.

Un autre élément critique lié est de montrer l’importance du marché (sa taille ou sa valeur) ou son potentiel de croissance.

Prévoir des prévisions budgétaires réalistes

Pour permettre aux investisseurs d’avoir une vision globale de votre projet, préparez un budget pour les 18 à 24 prochains mois.

Assurez-vous également d’avoir en main des états financiers bien préparés.

Ainsi, vous serez en mesure d’illustrer la situation actuelle de l’entreprise et la projection de votre progression dans le temps.

Adopter des mesures de protection de votre propriété intellectuelle (PI)

Que ce soit par une marque de commerce, un brevet, une technologie, un secret de commerce, un dessin industriel, le nom de domaine pour votre site Internet ou vos droits de propriété dans votre site web, vous devez sécuriser la PI de votre entreprise.

Notez également qu’il existe toujours une stratégie de protection de la propriété intellectuelle adaptée à la nature de votre produit, de votre budget, de vos perspectives et de votre potentiel.

Déterminez donc d’abord vos besoins en PI en fonction de vos projections de développement et de votre technologie, et mettez en place les initiatives de protection respectives.

Voici deux webinaires d’Osler, bien ciblés sur ces enjeux et qui abondent en exemples pratiques, pour vous permettre de mieux comprendre ces éléments :

Présenter votre équipe

Pour faciliter l’obtention de financement de la part des investisseurs, nous conseillons de bien présenter votre équipe, rassemblant idéalement des experts dans plusieurs domaines.

Les rôles des membres de l’équipe doivent être bien définis : direction, gestion, développement de produit, développement de marché, développement des affaires, financement, comptabilité.

Pour la présentation de l’équipe, prévoyez un organigramme interne illustratif. 

Cela permettra aux investisseurs d’avoir rapidement une vue d’ensemble des membres impliqués dans le projet d’entreprise.

De plus, bâtissez un bon réseau de conseillers et d’experts externes (conseiller scientifique, conseille juridique, conseiller en fiscalité, expert-chef de file dans l’industrie de votre produit/service, etc.). 

Cela vous permettra d’appuyer votre expertise à l’interne avec des ressources extérieures à votre entreprise.

En plus de démontrer que plusieurs experts prennent part au projet, vous augmenterez du même fait votre crédibilité aux yeux des investisseurs.

Préparer vos livres et contrats

Dès les débuts de votre parcours, assurez-vous de bien documenter vos relations contractuelles, que ce soit avec vos employés, vos consultants, vos concepteurs de produit, vos clients ou encore vos fournisseurs.

En le faisant depuis vos débuts, votre préparation au financement de l’entreprise sera facilitée.

Prêtez également une attention particulière à ce que tous vos contrats comprennent des clauses de protection de votre information confidentielle, surtout concernant et entourant vos secrets de commerce et votre propriété intellectuelle de façon générale.

Par exemple, les contrats avec vos employés et consultants, surtout de ceux en lien avec la recherche et le développement de produit, devront comprendre des clauses de cession de tout droit dans la PI en faveur de votre société.

Mettre à jour vos livres comptables et vos livres corporatifs

Tout au long de votre parcours, tenez à jour vos livres comptables et corporatifs, de manière à, encore une fois, sauver du temps dans la préparation du financement de votre entreprise.

Vos livres corporatifs doivent notamment comprendre :

  • La composition de votre conseil d’administration

  • Le poste de chacun des dirigeants ayant le droit de représenter votre société

  • L’actionnariat

  • Tout transfert d’actions passé

  • Toutes les actions émises et celles en circulation 

  • Toutes les conventions entre actionnaires

  • Les résolutions annuelles (administrateurs et actionnaires) de même que toute résolution des administrateurs approuvant toute opération en dehors du cours normal des affaires et toute résolution des actionnaires ou approbation écrite des actionnaires (requise en vertu des conventions entre actionnaires)

Préparer un tableau de la structure du capital (cap table) et le mettre à jour

Sachez que les deux premiers documents que les investisseurs voudront étudier seront votre plan d’affaires et votre tableau de la structure du capital.

L’importance de ces documents est donc considérablement élevée. 

Ainsi, assurez-vous d’avoir un tableau de la structure du capital simple, clair et précis, qui retrace les registres des actionnaires et celui des valeurs mobilières, et qui identifie tout bon de souscription, option et débenture convertible.

Choisir votre type de financement

Avant de vous lancer dans la recherche de financement pour votre entreprise, vous devez d’abord déterminer le type de financement qui vous est le plus avantageux.

Voici une liste de différents financements possibles:

1. Programmes gouvernementaux de subvention

Aucun remboursement des capitaux n’est demandé à votre entreprise si les fonds sont utilisés selon les conditions de la subvention.

2. Programmes gouvernementaux de prêt à remboursement différé

Ce type de financement est plutôt rare. Pour des détails quant aux mesures d’aide financière pour les entreprises québécoises dans le contexte de la pandémie de COVID-19, je vous propose de parcourir ce résumé illustratif.

3. Capital de proximité (famille et amis) spécifique pour la phase de prédémarrage

Généralement, il s’agit d’un placement en titres de capitaux propres (actions ordinaires/privilégiées votantes ou non votantes, participantes aux profits et/ou au reliquat des biens lors de la liquidation et dissolution), de SAFE ou de KISS (parfois, des débentures convertibles).

4. Simple Agreement for Future Equity (SAFE)

Il s’agit d’un bon de souscription prépayé et sans date d’échéance.

Le SAFE est donc un outil de financement favorable aux fondateurs et confère uniquement un droit de conversion automatique lors d’un événement spécifique (lors d’une première ronde de financement en actions ou lors d’un événement de liquidation ou d’un premier appel public à l’épargne; au moment de la vente de l’entreprise, l’investisseur à l’option de convertir le bon ou de se faire rembourser)

5. Keep It Simple Security (KISS)

Plus qu’un SAFE, moins qu’une débenture convertible, ce type de financement comprend une date d’échéance (à laquelle la conversion en actions privilégiées est automatique), et génère des intérêts.

Le KISS comprend également le droit de bénéficier de droits plus favorables conférés après son émission et le droit de participer à de futures rondes de financement.

6. Anges (investisseurs providentiels)

Ce sont des entrepreneurs chevronnés et des experts de haut niveau dans leur secteur d’activités.

Ils ciblent la phase de prédémarrage et de démarrage (phase où vous démontrez que votre produit a trouvé son marché) pour généralement y faire de petits investissements.

Les anges offrent également un accompagnement en expérience, un réseau et une connaissance du milieu financier ou du secteur.

Ils cherchent à investir directement en actions privilégiées (votantes, participantes aux profits et au reliquat des biens en cas de liquidation et dissolution), ou en débentures convertibles en actions privilégiées, rarement en SAFE et en KISS.

7. Capital de risque

Ce sont des investisseurs (les VCs) sophistiqués et stratégiques. Ils visent des entreprises en démarrage ou en pleine croissance.

Les VCs cherchent majoritairement des débentures convertibles en actions privilégiées et font des investissements plus élevés que les anges, spécifiques pour la ronde de financement de série A, B, C.

Comment vous démarquer?

Pour vous démarquer auprès des investisseurs, préparez votre présentation (pitch deck) en intégrant la présentation de votre entreprise et de votre produit.

Présentez d’abord votre équipe en soulignant leurs accomplissements professionnels liés au secteur ainsi que leur rôle au sein de votre entreprise (quelle est la contribution de chacun à l’essor de votre entreprise.

Parlez ensuite de votre produit en lien avec le marché cible et les étapes concrètes destinées à le mettre sur le marché, de même que celles liées au développement de ce dernier.

De plus, indiquez comment vous allez utiliser l’argent de vos investisseurs afin d’atteindre vos objectifs.

Gardez votre présentation simple et illustrative. Utilisez des diagrammes, des photos et des tableaux pour aider à la vulgarisation de ce que vous dites, pas seulement du texte.

Enfin, souvenez-vous que la préparation au financement de votre entreprise commence bien avant les premières discussions avec des investisseurs, et qu’elle améliore vos chances d’obtenir du financement de façon significative.

Liliana Korosi
Sociétaire, Droit des sociétés

Liliana est sociétaire au sein du bureau Osler de Montréal et membre du groupe de droit des sociétés. Elle se spécialise en droit des affaires, sa pratique étant axée sur les sociétés émergentes et à forte croissance, le financement d’entreprises, le capital de risque, l’établissement de fonds de capital de risque et d’investissement privé, et les fusions et acquisitions de sociétés fermées. L’expérience de Liliana comprend également les licences et le transfert de technologies, les conventions de franchise, et l’immobilier commercial.