Comment maximiser votre courbe d’apprentissage dans vos débuts en affaires

Publié le 24 septembre 2020 dans S'informer

FacebookTwitterLinkedIn

En entrepreneuriat, les choses changent rapidement. Il faut savoir anticiper et s’adapter, prendre des décisions importantes, constater nos erreurs, etc.

L’expérience et le vécu en affaires aident énormément dans les moments plus difficiles. Ils nous permettent de prendre de meilleures décisions, plus rapidement, et d’éviter les erreurs dans la gestion du développement et de la croissance de l’entreprise pouvant mener à la fermeture.

À lire aussi : 5 raisons menant à l’échec entrepreneurial

Cependant, lorsqu’on commence en affaires, on a souvent moins d’expérience et très peu de bagage entrepreneurial.

… comment faire alors pour développer son expérience d’affaires le plus rapidement possible?

La réponse est la suivante : soyez curieux et ouvert d’esprit.

Trop simple vous vous dites? Pourtant, c’est là que réside tout votre potentiel de développement en tant que nouvel entrepreneur.

Je m’explique.

Par curiosité, j’entends le fait de reconnaître et de profiter de chaque occasion d’apprendre qui se présente.

Cela ne veut pas seulement dire d’avoir un intérêt pour apprendre.

En ayant uniquement un intérêt pour apprendre, vous restez passif et vous ne concrétisez pas vos opportunités d’apprentissage. Vous vous privez ainsi d’une source de développement énorme.

Vous devez écouter les gens qui vous entourent et observer votre environnement afin d’être en mesure de passer à l’action et de profiter de toutes les chances que vous avez d’apprendre durant votre parcours.

Il faut donc non seulement avoir la volonté d’apprendre, mais aussi savoir concrétiser ses opportunités.

Être curieux, c’est aussi être ouvert d’esprit. C’est savoir se faire « challenger », mais aussi savoir se « challenger » soi-même.

En principe, lorsque vous vous remettez en question, vous le faites par curiosité d’apprendre et de vous questionner s’il existe une meilleure façon de faire les choses. 

Et c’est exactement ce genre de tempérament qui augmente vos chances de succès.

Considérez chaque remise en question comme une opportunité d’apprendre et de vous améliorer.

Lorsque quelqu’un « challenge » ce que vous dites, reconnaissez qu’il s’agit d’une occasion de vous développer et sachez en profiter au maximum.

Gardez en tête que c’est cette attitude qui vous permettra de bâtir le plus rapidement possible votre expérience et votre bagage en affaires.

En vous fermant aux commentaires des autres, vous vous privez d’une grande source d’apprentissage, vous risquez de stagner ou de commettre des erreurs facilement évitables dans vos débuts et vous augmentez vos chances de connaître un échec.

Les meilleurs gestionnaires le disent souvent : il faut savoir s’entourer de personnes meilleures que soi dans différents secteurs d’activités pour réussir plus facilement.

Optimisez votre apprentissage en restant humble

Pour être ouvert aux opportunités d’apprendre qui se présentent à vous, vous devez d’abord être humble.

Je parle souvent de l’humilité, car en affaires, nous sommes constamment dépendants de nos relations avec nos clients, nos fournisseurs, nos employés et nos partenaires.

L’humilité est extrêmement importante puisqu’elle vous place en position d’ouverture face aux commentaires/conseils/opinions des autres, et donc en bonne posture pour apprendre et vous développer.

Vous devez accepter que vous pouvez vous tromper, que vous ne pouvez pas tout savoir, et que ce que vous faites peut et pourra toujours être amélioré, peu importe votre âge ou l’étape à laquelle se trouve l’entreprise.

Cela peut paraître facile, mais en vérité, ce ne l’est pas du tout.

En tant qu’entrepreneur, on a souvent tendance à se donner raison et à se faire (trop) confiance. Cela donne l’impression d’aller plus vite, puisqu’on ne se sent pas arrêté par la critique des autres.

Mais est-il mieux d’avoir l’impression d’avancer, ou de se rendre à destination, plus rapidement?

En vous faisant trop confiance et en vous mettant des œillères pour « avancer », vous n’êtes pas en mesure de profiter des chemins plus rapides, vous augmentez vos chances d’emprunter des sentiers plus lents (voire des culs-de-sac), et vous vous privez du soutien de personnes qui sont déjà passées par-là qui peuvent vous guider dans votre parcours.

Cela ralentit votre développement, celui de l’entreprise, et nuit à votre réussite. 

Soyez conscient de votre potentiel de développement tout au long de votre parcours d’entrepreneur.

Être entrepreneur est un apprentissage constant, pas une période temporaire par laquelle on doit passer.

Les apprentissages que vous ferez durant les premières années

Si vous vous lancez prochainement dans le monde des affaires, l’un des premiers apprentissages que vous ferez est qu’il faut toujours faire beaucoup avec un minimum de ressources humaines et financières.

Vous aurez notamment besoin d’être créatif dans certaines situations pour trouver de nouvelles façons d’optimiser les processus et de permettre la croissance de votre entreprise, malgré les faibles ressources dont vous disposerez.

Il vous faudra également développer votre persévérance. Vous ferez face à de nombreux obstacles qui, une fois traversés, mèneront à de nouveaux défis, et ainsi de suite.

Vous devez apprendre à garder le cap (et le moral) malgré les embûches possibles. Pour ce faire, vous devez être préparé et nécessairement avoir une vision claire de vos objectifs à court, moyen et long terme.

Apprendre à bien communiquer vos objectifs à votre équipe est aussi très important. Cela permet de les motiver autour d’un même but, et de les aider à mieux comprendre leur rôle dans la croissance de l’entreprise.

En travaillant ensemble et en les impliquant dans l’atteinte de vos objectifs, vous augmenterez considérablement vos chances de succès.

Acceptez le risque et l’incertitude

Lors du lancement de votre startup, vous aurez également à gérer plusieurs enjeux : le développement d’un nouveau produit, le financement de votre projet d’affaires, l’identification et la validation de votre marché cible et des clients potentiels, la commercialisation et la différenciation par rapport aux compétiteurs, etc.

Tout ça, en même temps, peut vite devenir complexe.

La grande quantité de variables pouvant affecter ou être affectées par le développement de votre entreprise rend la planification plus difficile.

Vous devez accepter que vous évoluez dans un environnement incertain aux multiples changements, et être prêt à rebondir aux moments venus.

Cela demande beaucoup d’adaptation. C’est pourquoi accepter vos erreurs et l’imprévisible est essentiel dans le cadre de vos tâches.

La notion de risque est aussi très importante. Tous les enjeux mentionnés plus haut comportent leur lot de risques pour votre organisation.

Vous devez apprendre à faire la paix avec cet état de risque constant et l’incertitude afin d’être en mesure mieux gérer l’entreprise.

Ce peut être difficile pour plusieurs, puisque cela demande d’être continuellement en dehors de sa zone de confort. Mais une fois que vous acceptez cet état, vous êtes sur la bonne voie pour réussir.

C’est très important, votre succès en dépend.

Doit-on être généraliste ou spécialiste?

En tant qu’entrepreneur, vous n’avez pas à être « expert » dans plusieurs domaines.

Toutefois, vous devez être conscient de l’importance de chacun d’eux dans le succès de votre entreprise.

Vous devez donc connaître au minimum les bases de chacun des champs d’expertise nécessaires au développement et à la croissance d’une entreprise technologique.

Ainsi, vos prises de décisions quotidiennes seront considérablement améliorées.

N’essayez pas de devenir le ou la meilleur(e) dans tous les domaines rattachés à votre entreprise. Au contraire, vous gagnez à embaucher des gens plus forts que vous.

En tentant désespérément d’être « spécialiste » dans tous les domaines, vous ne l’êtes, au final, dans aucun d’eux.

Ce n’est pas toujours quelque chose d’instinctif à comprendre pour les entrepreneurs. Ils aimeraient pouvoir être la personne ressource dans toutes les parcelles de l’entreprise.

Mais le temps d’un entrepreneur est un actif précieux. On en voudrait toujours plus. Il faut donc savoir l’optimiser.

Et ce n’est pas en utilisant tout notre temps pour devenir spécialiste dans l’ensemble des disciplines que c’est le cas.

Votre temps est souvent beaucoup mieux investi ailleurs.

Entourez-vous des meilleurs, reconnaissez leur expertise, et assurez-vous d’en savoir assez sur leur domaine pour être à l’aise dans la prise de décisions stratégiques qui entoure le sujet. 

Vous devez également apprendre à déléguer, et faire confiance à la personne à qui vous déléguez des responsabilités.

Bâtir une entreprise ne se fait pas seul. Encore moins lorsqu’il s’agit d’une entreprise technologique.

Vous êtes habitués de faire les choses par vous-mêmes et vous ressentez une perte de contrôle à l’idée de laisser une autre personne se charger de dossiers importants?

C’est normal.

Plusieurs entrepreneurs ressentent la même chose puisqu’ils n’ont l’habitude de se fier qu’à eux-mêmes, surtout lorsqu’ils débutent en affaires.

Toutefois, à mesure que votre entreprise croît, votre rôle, lui aussi, évolue.

Arrive un temps où vous devez davantage déterminer comment profiter au maximum de l’expertise de vos employés et d’en faire bénéficier l’entreprise, plutôt que de tout faire seul.

C’est d’ailleurs ce qu’on appelle la gestion de talents.

Ainsi, je dirais plutôt qu’un entrepreneur gagne davantage à être un généraliste qui sait s’entourer des meilleurs et qui est capable de déléguer tout en maintenant une cohésion dans le développement. 

En terminant…

À travers cet article, je crois et j’espère que vous êtes en mesure de constater qu’on ne finit jamais d’apprendre quand on se lance dans une carrière d’entrepreneur. 

Il s’agit d’un apprentissage continu, peu importe votre âge, votre entreprise, vos succès antérieurs, vos expériences d’affaires, etc.

Soyez toujours curieux et ouvert aux opportunités d’apprentissage qui se présentent à vous. Et restez humble, déterminé et travaillant. C’est la clé pour apprendre et se développer.

C’est la clé pour maximiser vos chances de succès.

Guy Dionne

Guy Dionne

Directeur développement des entreprises

Guy partage ses solides habiletés en gestion, sait identifier les opportunités d’affaires et use de sa capacité à innover et à se démarquer pour accompagner les entreprises technologiques incubées à l’ACET.