La veille concurrentielle pour maximiser vos chances de succès

Publié le 15 avril 2021 dans S'informer

FacebookTwitterLinkedIn

L’intensité concurrentielle se ressent aujourd’hui dans toutes les sphères économiques. Que l’on soit une grande entreprise, une PME ou encore une startup, on ne peut ignorer la concurrence, qu’elle soit locale ou internationale : il faut s’adonner à une sorte de veille concurrentielle.

En effet, l’explosion du web et des réseaux sociaux dans les dernières années a profondément modifié notre rapport avec la concurrence, et a amplifié l’importance de la veille concurrentielle dans le succès d’une entreprise.

Au cours de cet article, je souhaite aborder la notion de concurrence, la notion de veille concurrentielle, et vous faire part de certains pièges à éviter en analyse de marché.

Trois types de concurrence

1. La concurrence directe

Elle correspond généralement aux entreprises qui offrent un produit ou un service similaire.

Exemple : Toyota VS Ford, Burger King VS McDonald’s


2. Concurrence indirecte

Cela comprend les entreprises dont l’offre permet de répondre aux mêmes besoins de vos utilisateurs et donc de se substituer à votre produit.

Ce type de compétition peut également avoir les moyens d’entrer rapidement dans le marché si elle identifie une opportunité d’affaires.

Exemple : Le train et l’avion, soit deux types de transport différents, qui répondent sensiblement au même besoin des utilisateurs : le déplacement.


3. La concurrence éloignée

La concurrence éloignée, voire inconnue, est celle qu’on n’imagine pas encore, mais qui pourrait révolutionner le marché.

Exemple : le cas d’Airbnb versus les compagnies hôtelières, qui a complètement chamboulé le marché de façon inattendue.

Qu’est-ce que la veille concurrentielle?

Il s’agit d’une activité de surveillance systématique de plusieurs sources d’information (sites web, réseaux sociaux, actualité, bases de données, etc.) associée à une analyse pour comprendre son environnement concurrentiel au sens large.

Cet environnement est principalement constitué de :

L’environnement technologique
– Brevets, articles scientifiques, innovations, partenariats technologiques.

Le marché
– Produit, prix et tendance de marché.

L’environnement juridique et politique
– Réglementations, lois, etc.

L’environnement commercial et marketing
– Clients, prospects, partenaires, image et réputation.


Quelques bénéfices d’une veille concurrentielle constante

1. Mieux vendre votre offre en ayant une connaissance des atouts et faiblesses des produits/services concurrents.

2. Identifier des opportunités d’affaires en suivant les prix, les commentaires des clients, mais aussi en détectant la nomination de nouvelles personnes à des postes clés.

3. Éviter d’être surpris par l’arrivée d’un nouveau produit de la compétition ou d’autres imprévus, tels que la publication de messages négatifs à l’endroit de votre entreprise ou de vos produits/services.


Mes recommandations d’outils de veille

Plusieurs outils existent pour vous permettre d’entretenir une veille concurrentielle.

Si vous souhaitez faire le suivi de toute l’activité business et des réseaux sociaux, il existe KB Crawl, Digimind et Meltwater.

Voici un exemple de tableaux de bord de veille concurrentielle (KB Crawl) dans lesquels on peut rapidement constater l’importance des universités/compagnies/applications les plus impliquées dans le domaine de l’industrie quantique.

Il existe aussi NetBase Quid et GeoTrend, qui permettent d’analyser en plus les nouveaux financements d’une organisation.

Voici un graphique réalisé avec GeoTrend qui identifie en temps réel et à travers des milliers d’articles les relations financières entre différentes organisations sur un sujet d’actualité comme l’agriculture urbaine au Québec.

En quelques clics, il est possible d’obtenir une vision globale des entités qui ont financé ou qui ont été financées par une organisation.

Bien d’autres applications sont possibles, comme le recensement des partenariats existants entre les organisations d’un secteur.

La valeur de ces informations est immense. Elles peuvent vous aider à mieux comprendre votre environnement et à prendre de meilleures décisions stratégiques.

Cependant, les plateformes mentionnées ci-haut (utilisées par les grandes entreprises ou des spécialistes en veille concurrentielle) sont souvent trop dispendieuses pour des startups et des PME.

À titre alternatif, je vous propose donc d’explorer ces plus petits logiciels gratuits ou à faibles coûts qui peuvent, dans un premier temps, remplir une partie de vos attentes en matière de veille : Feedly, Inoreader ou encore Netvibes.


Avant de réaliser une étude concurrentielle

Pour effectuer une bonne veille, vous gagneriez à avoir déjà réalisé une étude de la concurrence sommaire, par l’identification de vos principaux concurrents et la production d’une liste des produits similaires aux vôtres sur le marché.

En effet, cela vous permettra de guider votre veille concurrentielle et de faciliter l’obtention de données pertinentes.


Pourquoi procéder à une veille concurrentielle?

Saisir les opportunités et éviter les faux pas

Certaines personnes pensent malheureusement que la veille ne sert qu’aux gens qui ont peur.

Selon elles, nous devrions cesser d’être obnubilés par la concurrence puisqu’il ne suffirait que d’avoir le meilleur produit ou service pour réussir.

Pourtant, aujourd’hui, si tu n’es pas à l’écoute, tu tombes.

Pourquoi? Parce que les marchés évoluent tellement rapidement, que si l’on ne se donne pas tous les moyens pour s’adapter à notre environnement de marché, le risque d’être dépassé augmente considérablement.


Lire aussi : 5 raisons menant à l’échec entrepreneurial


C’est pour cette raison que la veille concurrentielle devient un outil essentiel à la croissance (et la survie) d’une entreprise.

En effet, elle nous donne accès à des informations cruciales sur l’évolution du marché et du secteur dans lesquels nous évoluons, ce qui nous permet de rebondir sur chaque opportunité qui se présente et d’éviter les faux pas.

La veille concurrentielle permet autant de nourrir vos connaissances des besoins de vos clients et de votre marché que de clarifier la valeur ajoutée et différenciatrice de votre offre.


Les pièges à éviter

1. Croire que vous n’avez pas de concurrence

Trop souvent, les nouveaux entrepreneurs tombent dans le piège qu’il dispose d’un produit/service sans concurrence… qu’ils sont uniques… qu’ils sont seuls au monde!

Désolé de gâcher votre rêve, mais quand on lance une entreprise, on a toujours de la concurrence.

Toujours.

… C’est inévitable, et il faut s’y faire!

Même si certaines entreprises n’offrent pas exactement la même chose que vous, elles peuvent répondre aux attentes du client d’une autre manière, et donc concurrencer vos produits (concurrence indirecte).

Parfois, la concurrence est encore très éloignée de votre marché géographique, mais avec du financement et une bonne stratégie, elle peut vite entrer localement et vous faire perdre des parts de marché.

Pour maximiser vos chances de succès, vous devez ainsi connaître votre compétition directe, indirecte et éloignée, et anticiper leurs coups.


2. Penser que l’innovation de votre produit/service à lui seul vous permettra de vous imposer dans le marché.

Bien sûr, détenir une valeur ajoutée par rapport à l’offre actuelle sur le marché est souhaité. Mais cela ne vous garanti pas l’achat des clients.

Il faut donc vous assurer de bien comprendre les attentes et les besoins de votre clientèle cible, et développer ces efforts en stratégie marketing et commerciale.

Une veille concurrentielle vous permettra de recenser et de découvrir des insights sur lesquels vous pourrez capitaliser.


3. Réduire l’analyse de marché à une recherche sur Google.

Google est un bon début, mais il limite le champ de votre radar.

Privilégiez une diversité dans vos démarches de recherche, afin d’augmenter votre couverture et la compréhension de votre environnement.

Pensez à varier votre méthodologie, en effectuant, par exemple, une observation terrain, des rencontres et des discussions avec les clients, des groupes de discussion, des sondages, etc.

De plus, vous pouvez également réaliser une veille médiatique, ou même regarder les commentaires sur les sites d’achats en ligne.

Bref, les outils pour faire une veille concurrentielle ne manquent pas. Pourquoi alors ne se contenter que de Google?

Assurez-vous d’en utiliser plusieurs, et vous verrez vos résultats optimisés!


4. Croire qu’une fois que votre analyse de marché est réalisée, vous n’avez plus besoin de vous y intéresser.

Votre analyse de marché est faite? Excellent, c’est un bon départ. Mais le travail n’est pas terminé.

Le marché et la concurrence de tout secteur évoluent très rapidement et nécessitent une veille stratégique continue.

Évitez donc de fermer les yeux après un simple coup d’œil sur la compétition. Observez-la constamment pour guider vos mouvements et garder une longueur d’avance sur elle dans le marché.


En terminant

Vous l’aurez compris : l’analyse de la concurrence n’est pas à négliger dans le succès de votre entreprise.

Elle peut réellement faire une différence dans votre croissance en vous faisant profiter d’opportunités qui vous auraient échappé, et en vous éclairant dans vos décisions d’affaires.

Romuald Messina

Romuald Messina

Directeur Intelligence de marché et fondateur d’iA7

Romuald aide les entrepreneurs à comprendre et mesurer leur marché ainsi qu’à clarifier leur stratégie, appuyé par une expérience locale et internationale d’étude concurrentielle dans les secteurs industriels, mais aussi de services et des nouvelles technologies.